Actions "Hollande Dégage !"

A la poursuite du Flanby rose !

Le samedi 11 Janvier dans l’après-midi, à l’appel du collectif Hollande Dégage, une quinzaine de personnes se sont retrouvées sur l’esplanade des droits de l’homme au Trocadéro pour un jogging « à la poursuite du Flanby rose ».

Vers 15h30, deux « flamby » habillés en salopette rose et portant un masque de François Hollande sont partis en courant vers la tour Eiffel. Ils étaient poursuivis par une dizaine de personnes vêtues de sweat-shirts Hollande Dégage et portant des pancartes « incapable », « menteur », « trop mou »,… récapitulant les reproches que d’après les sondages les Français font à notre président. Tout au long du jogging, les réactions des passants oscillaient entre le rire et la moquerie envers François Hollande, de nombreux commentaires ayant pour objet sa nouvelle maîtresse.

Les joggeurs n’ont malheureusement pas pu atteindre la tour Eiffel. Au milieu du pont d’Iéna, quatre policiers qui les attendaient leur ont interdit de continuer au motif que la façon dont ils étaient habillés constituait un délit d’offense au chef de l’état, délit qui n’existe plus depuis l’année dernière. Après avoir contrôlé leur identité, ces policiers, portant notamment les numéros matricules 2129166 et 1017712, les ont laissé repartir. Les joggeurs sont remontés vers le Trocadéro finir leur jogging avant de se disperser. Ils vont porter plainte au nom de l’article 432-4 du code pénal, qui punit de sept ans d’emprisonnement et de 100 000 euros d’amende toute personne dépositaire de l’autorité publique qui ordonne ou accomplit arbitrairement un acte attentatoire à la liberté individuelle.

  Pierre

1544089_10152149778398114_1872070142_n

14 commentaires sur “A la poursuite du Flanby rose !

  1. Jour De Colère le 26 janvier ? Pensez vous enfin vous regrouper, vous, tous les petits groupes, contre cette politique du pire et l’appropriation des richesses de ce pays sans aucune contrepartie ?

    Petit calcul simple.

    Depuis 1981, ce sont 2,5 millions de fonctionnaires qui ont été embauchés à crédit – puisque nous étions déjà déficitaires – et pour lesquels l’État n’a jamais capitalisé leurs retraites – Et oui, vu qu’ils ne sont pas dans le régime général, l’État doit prévoir son financement, ce qu’il ne peut pas faire en étant déficitaire.
    A 40.000 euros le bout annuel en moyenne, cela représente juste 3,125 milliards par an. Avec donc 78125 nouveaux embauchés par an, sur 32 ans, et sans jamais inclure intérêts et service de la dette (vous pouvez aisément doubler cette somme), nous obtenons le chiffre incroyable de 1650 milliards d’Euros.
    J’aimerai voir la tête de tous ces fonctionnaires, qui ne sont pourtant en rien responsables de leur embauche, le jour ou l’État surendetté fera défaut, et qu’ils réaliseront les mensonges des socialistes et de leurs syndicats. Car dès que l’État fera défaut, ils perdront instantanément leurs emplois, mais tous les retraités de la fonction publique perdront aussi leurs retraites.
    Voilà comment les socialistes et leurs syndicats serviles ont trahis non seulement tous les français en se payant du pouvoir et des voix avec l’argent de tous. Mais aussi toute la fonction publique, qui sera en première ligne à l’heure des comptes.
    Voilà donc à quoi servent vos impôts…

    L’argent qui est prêté à l’État provient de l’économie réelle. Plus l’État s’endette, et moins l’économie réelle dispose d’argent pour s’autofinancer. C’est le chat qui se mord la queue. L’Etat, en s’endettant à l’infini assèche toutes les sources de financement de l’économie. Les banquiers n’ont plus d’argent à prêter aux entreprises et aux ménages, l’investissement et la consommation calent, et c’est la spirale infernale vers la déflation, vers l’hyperinflation.

    Rendez vous bien compte que lorsqu’un patron, qui prend tous les risques, doit trouver sans cesse de nouveaux clients pour faire vivre son entreprise, et s’il fait des déficits :

    – Son entreprise est placée en redressement judiciaire, c’est à dire sous le contrôle d’un fonctionnaire.
    – Si elle ne peut pas être redressée, elle est mise en liquidation, et ses biens sont souvent saisis. Il pourra aller accessoirement en prison si un juge pense que sa faillite est frauduleuse.
    – Il ne touchera aucune indemnité, pas même le chômage, et après avoir été ruiné.
    – Ses employés iront pointer au chômage, les poches vides…

    Alors que dans le même temps, un haut fonctionnaire ou un élu dirigeant une administration ou une agglomération, lorsqu’il fait des déficits :

    – A bien souvent une promotion automatique à l’ancienneté.
    – Ne sera jamais poursuivi sur ses biens propres ni même tenu responsable pour ses actes.
    – Son administration ne sera jamais liquidée ou démantelée.
    – Ses employés ne connaîtront jamais le chômage.
    – Seul le contribuable issu du privé, paiera la facture pour tout le monde – Et oui, même si un fonctionnaire paye des impôts, jamais prélevés à la source pour permettre l’optimisation fiscale, 100% de ce qu’il perçoit vient du secteur privé, du travail des autres. Il paye donc ses impôts grâce à nos impôts, on marche sur la tête…

    Le jour de libération fiscale est maintenant au 29 juillet. Soit que vous travaillez 7 mois sur 12 uniquement pour l’État, avant même de commencer à payer votre loyer, vos factures, vous nourrir…

    Il est grand temps que cela cesse !!!

    Demandons à ce que les politiques qui sont incapables de réduire les déficits et les dettes soient responsables au même titre que les patrons d’entreprise. Demandons à ce que tout ceux qui ont accumulé des richesses en ne laissant derrière eux que des déficits et des dettes soient saisis et remboursent l’Etat pour leur incompétence. Demandons à ce que la loi interdise à tout fonctionnaire de faire des déficits, et quand il le fait malgré tout, il soit limogé, ne puisse plus jamais travailler pour l’Etat. Demandons simplement la justice et l’égalité des traitements !!!

  2. Honneur et courage à vous, Hé sachez que serez plus seule bien longtemps;
    « ATTENTION » concitoyens de bien, La france d’en-bas ARRIVE

  3. Une manifestation bienvenue, courageuse pour dénoncer la médiocrité, la veulerie, l’énorme mascarade que représente ce « gouvernement » bouffi de doctrine et téléguidé pour laminer notre société, notre économie, notre civilisation… Bravo, vous avez le soutien et la gratitude de la majorité de la population, hélas, trop silencieuse !