Articles

La Vérité si je mens ! partie 1

Voeux de Pépère Flanby pour 2014 ? Décryptage…

Les voeux de notre Souverain Normal 1er ont commencé par le triste bilan de l’année 2013. Je vous livre ici les pensées communes d’une française à peu près normale en lisant ce beau discours…

« Avant de vous présenter mes vœux, je tiens à vous parler de ce que nous avons en commun et de plus cher : c’est-à-dire de notre pays… [ hum… Permettez-nous d’en douter, notre pays n’est pas ce que vous avez de plus cher… Ce que vous avez de plus cher, c’est plutôt votre patrimoine, au point que vous avez été obligé de magouiller avec votre concubine pour ne pas payer l’ISF.]

L’année 2013 a été intense et difficile. [Oh que oui et à plus d’un titre. D’ailleurs 2014 le sera sans doute bien plus encore, autant pour vous que pour nous : nous vous réserverons des surprises !]

Intense, parce que la France a pris ses responsabilités lors de graves crises internationales : le Mali, la Syrie, la Centrafrique encore tout récemment… [Oui, et ceci alors que la majorité des Français était opposée à prendre part dans ces conflits, donc disons plutôt que Pépère Hollande a essayé de se racheter une conduite en s’improvisant chef de guerre.]
Intense, parce que l’Europe a réussi, enfin, à surmonter la tourmente financière qu’elle traversait depuis 2008. [Ah oui ? La tourmente financière est finie ? Dites ça à mon banquier ! Dites ça à mon portefeuille ! Dites ça aux taxes et charges innombrables qui s’abattent sur moi et sur la majorité des Français !]
Intense, parce que le Gouvernement a engagé des réformes, pour rétablir nos comptes publics, améliorer la compétitivité des entreprises, moderniser le marché du travail, consolider nos retraites, en prenant en compte la pénibilité. [A tous ces beaux discours je ne répondrai que par une simple image ]

Affiche-les-tondus
Il a donné priorité à l’éducation – c’était mon engagement – et il a ouvert le mariage pour tous. [Youpi ! l’éducation est tellement réussie que le niveau des élèves est déplorable, et la France fait partie des mauvais élèves du classement PISA. Quant au mariage pour tous n’en parlons pas : vous avez tenu cet engagement parce que c’était bien la seule réforme que vous étiez capable de mettre en place, et encore cela a été fait par dessus la jambe et plutôt que de rassembler les Français, cela n’a servi qu’à les diviser.]

  Mais l’année 2013 a aussi été difficile pour beaucoup d’entre vous et pour le pays. [Ah ! parlons donc des sujets qui fâchent] Parce que la crise s’est révélée plus longue, plus profonde que nous l’avions nous-mêmes prévu. [Vous peut-être, mais nous, les Français moyens qui trimons, cela fait bien longtemps que l’on n’a plus la moindre confiance en vos beaux discours qui essayent de nous faire croire que la crise va s’arranger toute seule, comme par magie. Il suffit d’écouter les discours on ne peut plus pessimistes des économistes. Il n’y a que votre ministre de l’économie et vous-même à croire encore en un avenir tout rose et charmant.]
Et nous en avons payé le prix avec une croissance faible et une succession de plans sociaux. [Non. vous n’avez pas payez le prix Monsieur Hollande : vous vous êtes bien pépère à l’Elysée, ceux qui en payent le prix ce sont nous, les Français, qui essayons à tout prix de diminuer nos dépenses pour réussir à nous en sortir.]
L’état même du pays a justifié que je vous demande des efforts. [Vous feriez mieux de commencer par vous en demander à vous même des efforts. ]
Et je sais ce qu’ils représentent. [Mon oeil !]
Les impôts sont devenus lourds, trop lourds, à force de s’accumuler depuis de nombreuses années. [Eh ba oui ! Alors pourquoi vous en rajoutez ? ]
En 2013, le chômage est resté à un niveau encore élevé, même si la tendance de ces derniers mois s’améliore. [S’améliore ? Et la hausse des chômeurs au mois de novembre, c’est ça que vous appelez une amélioration ?]

Chomage-le-pari-se-transforme-en-piege-pour-Hollande-selon-la-presse_article_main
Les résultats sont forcément longs à apparaître, mais ils sont là. Et j’ai confiance dans les choix que j’ai fait pour le pays. [Tiens vous avez encore confiance en vous ? Vous faites donc partie des 2% qui y croient encore ?]
Je vous le redis ce soir : je n’ai qu’une priorité, qu’un objectif, qu’un engagement, c’est l’emploi ! [Eh bien ! reconnaissez-le au moins : c’est un échec ! Nous n’avons pas besoin de bonne volonté, nous avons besoin de compétence.]
Car chaque emploi créé, c’est un peu de force reconquise. Chaque chômeur qui reprend un travail, c’est une famille qui respire, c’est de l’espoir qui revient, c’est du pouvoir d’achat qui est regagné, de la justice sociale qui est retrouvée. [Super ! Ce sont des jolis mots ! Maintenant on attend des résultats !] »

 

1551672_10202671799344434_501745989_n

17 commentaires sur “La Vérité si je mens ! partie 1

  1. C’est un cauchemar !! Ce type nous prend pour des imbéciles (que ceux qui l’ont porté au pouvoir sont) et il continue de nous débiter des discours trompeurs avec un cynisme achevé !

  2. Nullissime! !comme toujours…. que va-t’il encore nous inventer?! Quelle honte!! Il persiste dans la connerie et nous prend vraiment pour des imbéciles! On verra bien qui rira le dernier!

  3. voila une vérité et il ne faut pas laisser ces parasites, mouches à merde nous envahirs et nous dicter notre conduite lorsqu’il font pirent que ceux qu’ils jettent en prison.

  4. Allez… C’est un brave type
    Tout ça c’est pas de sa faute
    On l’a poussé